Revue philosophique de la France et de l'étranger, Volumen20

Portada
Presses universitaires de France, 1885

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 539 - CONTIENT : 1* Plusieurs articles de fond ; 2° des analyses et comptes rendus des nouveaux ouvrages philosophiques français et étrangers; 3° un compte rendu aussi complet que possible des publications périodiques de l'étranger pour tout ce qui concerne la philosophie ; 4 " des notes, documents, observations, pouvant servir de matériaux ou donner lieu à des vues nouvelles. Prix d'abonnement : Un an, pour Paris, 30 fr. — Pour les départements et l'étranger, 33 fr. La livraison 3 fr.
Página 655 - Bibliothèque scientifique internationale est une œuvre dirigée par les auteurs mêmes, en vue des intérêts de la science, pour la populariser sous toutes ses formes, et faire connaître immédiatement dans le monde entier les idées originales, les directions nouvelles, les découvertes importantes qui se font chaque jour dans tous les pays. Chaque...
Página 375 - ... alises, merises, églantines, lambrusques, fruits sauvages; je me gorgeais d'une masse de crudités à faire crever un petit bourgeois élevé gentiment, et qui ne produisaient d'autre effet sur mon estomac que de me donner le soir un formidable appétit. L'aime nature ne fait mal à ceux qui lui appartiennent...
Página 374 - Quel plaisir autrefois de me rouler dans les hautes herbes, que j'aurais voulu brouter comme mes vaches ; de courir pieds nus sur les sentiers unis...
Página 645 - Ces cartes donnent le droit & j'abonne de s'arrêter à toutes les stations comprises dans le parcours indiqué sur sa carte et de prendre tous les trains comportant des voitures de la classe pour laquelle l'abonnement a été souscrit. Les prix sont calculés d'après la distance kilométrique parcourue. Il est facultatif de régler le prix de l'abonnement de six mois ou d'un an, soit immédiatement soit par paiements échelonnés.
Página 582 - ... main à sa tête, il y avait un moment d'effort; puis elle restait tranquille, croyant avoir exécuté le mouvement. Si je lui disais d'essayer encore, elle essayait avec plus de force de le faire ; et. aussitôt qu'elle était obligée de mettre en jeu les muscles du côté opposé (du corps}, elle reconnaissait qu'on s'opposait au mouvement.
Página 8 - Je suis heureuxde me joindre àvous pour rassurer le public contre toute crainte chimérique qu'une fausse interprétation des faits pourrait faire naître. Est-ce à dire pour cela que la justice et la morale humaine n'ont pas à s'émouvoir de ces révélations ? que tout est dit, que tout est prévu...
Página 8 - C'est une exagération contre laquelle, moraliste et philosophe, vous avez sagement prémuni le public. Il n'existe pas de magnétiseur; il n'existe pas de fluide magnétique. Ni Donato, ni Hansen n'ont de vertus hypnotiques spéciales. Le sommeil provoqué ne dépend pas de l'hypnotiseur, mais du sujet : c'est sa propre foi qui l'endort; nul ne peut être hypnotisé contre son gré, s'il résiste à l'injonction. Je suis...
Página 129 - Ce que l'on observe sous ce rapport "chez les somnambules ne diffère pas de ce qui arrive tous les jours dans le sommeil ordinaire. Une mère qui s'endort auprès du berceau de son fils, même pendant son sommeil, ne cesse pas de veiller sur lui; mais elle ne veille que pour lui, et, insensible à des sons beaucoup plus forts, elle entend le moindre cri qui sort de la bouche de son enfant. » Dans cette hypothèse, l'imagination du sujet ferait tous les frais de ce rapport et il n'y aurait pas de...
Página 374 - Le paysan est le moins romantique, le moins idéaliste des hommes. Plongé dans la réalité, il est l'opposé du dilettante, et ne donnera jamais trente sous du plus magnifique tableau de paysage. Il aime la nature comme l'enfant aime sa nourrice, moins occupé de ses charmes, dont le sentiment ne lui est pas étranger cependant, que de sa fécondité... Le paysan aime la nature pour ses puissantes mamelles, pour la vie dont elle regorge. Il ne l'effleure pas d'un œil d'artiste ; il la caresse...

Información bibliográfica