Imágenes de páginas
PDF
EPUB

IMPRIMERIE D'E DUVERGER,

RUE DE VERNEUIL, No 6.

DES

ANIMAUX

APPLIQUÉE SPÉCIALEMENT

A LA QUESTION DE L'EMPLOI AGRICOLE

DU SEL

Douchen

J.-A. BARRAL
Ancien élève et répétiteur de l'École Polytechnique.

PARIS

LIBRAIRIE AGRICOLE DE LA MAISON RUSTIQUE

RUE JACOB, 26
Et chez les principaux Libraires de la France et de l'Étranger.

1850

pui d'opinions diamétralement opposées, et croyait cependant avoir pour soi la raison et l'expérience. Il me parut alors impossible de me faire une opinion motivée sur les avantages ou les inconvénients d'une alimentation salée sans examiner préalablement avec soin l'action du sel commun dans tous les phénomènes vitaux, sans suivre cette substance dans son passage à travers tous les organes pour aboutir aux diverses excrétions.

Les différentes parties de mon travail s'appuyant tantôt sur des expériences qui me sont propres, tantôt sur les expériences des divers observateurs qui se sont occupés spécialement de la question du sel, ou sur les données antérieures de la science, ont été, à quelques exceptions près, publiées successivement durant ces deux dernières années. Aujourd'hui je les réunis dans ce volume en les reliant les unes aux autres après les avoir augmentées, corrigées et revues avec le plus grand soin. Je n'ai pu toutefois m'occuper encore que de l'économie animale; je me ferai un devoir de poursuivre mes re

cherches et de les compléter en ce qui concerne l'économie végétale, si mes forces me le permettent.

Le titre de ce livre me semble indiquer suffisamment le but que j'ai voulu atteindre en rattachant une question spéciale aux lois générales de la vie animale. Peut-être cependant dois-je justifier et définir le terme de statique dont je me suis servi. Je rappellerai d'abord que ce mot a été employé par les premiers observateurs qui se sont occupés de recherches physico-médicales relatives aux gains et aux pertes du corps humain,

, par Sanctorius, Dodart, Keill. Plus tard Hales publia, sous le titre de Statique des gétaux et des animaux, de nombreuses expériences sur la circulation de la séve et du sang; la première partie de cet ouvrage, la Statique des végétaux, a été traduite par l'illustre Buffon. Enfin, en 1841, M. Dumas a fait à la Faculté de médecine de Paris une leçon célèbre qui, augmentée d'un appendice, a formé un volume, publié sous son nom et celui de M. Boussingault, et intitulé

Essai de statique chimique des êtres organisés.

De pareils exemples autorisent sans aucun doute, aux yeux de tout le monde, l'emprunt que je fais aux sciences mathématiques d'un terme qui implique l'idée de forces produisant dans un corps un équilibre plus ou moins stable. Mais n'est-ce pas de cette manière qu'on doit envisager les diverses forces chimiques, pbysiques, mécaniques et vitales qui président à l'entretien de tout étre organisé dans son état normal? On ne pourrait guère qu'objecter l'ignorance absolue où nous sommes des rapports réels qui existent entre l'agent vital, l'affinité chimique, la cohésion, la chaleur, l'électricité et les autres agents physiques. Mais il n'est point nécessaire de connaître la nature des causes pour mesurer les effets, et en mécanique on n'arrive à avoir une idée de la grandeur des forces que par la comparaison des quantités d'action qu'elles fournissent. De même en biologie, sans se préoccuper de la nature des forces qui transforment les aliments en ma

« AnteriorContinuar »