Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[graphic]

Sommaire. - PUBLICATIONS NOUVELLES (Bibliographie du mois. – Ouvrages signalés de l'étranger.

Publications annoncées ou en préparation, tant en France qu'en Europe). – Nouvelles LITTÉRAIRES DIVERSES : Miscellanées. — A TRAVERS JOURNAUX ET PÉRIODIQUES. — NÉCROLOGIE des hommes de lettres et de science récemment décédés.

PUBLICATIONS NOUVELLES ET ANNONCÉES

En France et à l'Étranger.

FRANCE

« Je me suis adressé à la Compagnie de l'Ouest,

à laquelle je me plais à rendre témoignage de la · Un nouveau livre de M. Émile Zola. — M. Eu courtoisie et de l'affabilité avec laquelle ses chefs gène Clisson, de lÉvénement, a interviewé de service se sont mis à ma disposition. M. MaM. Émile Zola, qui lui a fait, sur le livre nouveau rin, le directeur; M. Clérault, ingénieur en chef pour lequel il rassemble des documents, les con du matériel et de la traction, ont accueilli ma fidences suivantes :

demande avec une bonne grâce parfaite. M. Clé

rault m'a même offert de m'accompagner, ainsi « Le sujet ? c'est tout simplement l'histoire que M. Pol Lefèvre, sous-chef du mouvement, d'un crime accompli en chemin de fer, avec in- qui vient de publier un fort intéressant ouvrage struction, descente de justice, procureur de la sur les chemins de fer en collaboration avec République, personnel judiciaire, etc. Le drame M. Cerbelaud. se dénouera, s'il se dénoue, à la cour d'assises de « A Paris, j'ai visité la gare dans tous ses déRouen.

tails avec M. Lefèvre, qui m'a expliqué minu« En un mot, je veux faire un roman drama tieusement le mouvement. Puis je suis parti ces tique, tragique, quelque chose de « cauchemar jours derniers pour le Havre. Je me suis arrêté à dant » comme Thérèse Raquin, une étude de ce Rouen, et dans quelque temps, quand la saison que le crime peut amener comme réactif dans le permettra, je me propose d'aller à Mantes sur certains temperaments. On verra l'accomplisse une locomotive, de jour et de nuit, avec le chaufment et la suite du crime dans le cadre d'une feur et le mécanicien, pour me rendre compte grande ligue en mouvement.

par moi-même — un de mes héros est mécani« Voilà l'idée : vous comprenez combien je cien – de la nature des sensations que l'on dois travailler pour me procurer les documents |éprouve. nécessaires à faire sur cette donnée un ouvrage « C'est dans ces différents voyages que je re• complet.

cueillerai mes documents. J'en ai déjà quelques« J'ai choisi pour théâtre de mon drame la uns et de fort intéressants. ligne de l'Ouest, qui est courte, qui est une « Mon roman se passant à Paris, à Rouen, au bonne artère, avec deux terminus, Paris d'un Havre, et peut-être à une station intermédiaire côté, le Havre de l'autre. Considérant le chemin en 1869, il me fallait connaître la gare du Hayre. de fer comme un être, j'ai trouvé que la ligne de | Or cette gare a été reconstruite il y a cinq ans. l'Ouest figurait une bonne colonne vertébrale, C'était gênant. Heureusement le chef de gare, avec la mer au bout.

| M. Cugnot, auquel je m'adressai, me mit en

( ramasser

rapport avec un vieil employé qui m'a fourni des et portant chacun le nom de la personne à qui renseignements qui me serviront.

il est destiné, car, ni pour or ni pour argent, on « J'ai fait de même à Rouen ; j'y ai visité avec ne pourra se le procurer. Voilà donc un ouvrage soin le palais de justice et la cour d'assises qui qui fera le désespoir de bien des bibliophiles. tiendra une place dans le livre ; j'ai cherché aux environs une station pouvant servir au déroulement du drame.

Une biographie de Mignet. – La librairie acaa Quant à la gare de Paris, bien qu'elle soit démique Perrin et Cie a tout récemment mis en entièrement transformée, le souvenir que j'en ai vente le livre de M. Édouard Petit : François gardé, joint aux plans que l'on a bien voulu Mignet. Nos lecteurs en ont eu la primeur dans m'en communiquer, me permettront de la recon le chapitre qui relate avec tant de grâce et de stituer de toutes pièces.

charme la liaison de l'académicien avec la prin« Tout en faisant pour ce nouveau livre ce que cesse de Belgiojoso. Nous ne nous attarderons j'ai fait pour les autres, je suis néanmoins effrayé donc pas à faire l'éloge de cette biographie, artisde la grandeur de l'oeuvre; je serai obligé de tement composée et présentée, et bourrée de

mon sujet au lieu de l'étendre. documents inédits. Mais nous nous réservons d'y Quand on décrit le Bonheur des dames, on n'a revenir et de l'analyser dans le détail. affaire qu'à une maison de nouveautés; dans Germinal, il ne s'agit que d'une mine; mais dans un roman qui traite des chemins de fer avec ses Le centenaire du « Journal des Débats ». Au télégraphes, ses systèmes, en un mot la vie d'une mois d'août prochain, le journal des Débats aura ligne, on est forcé de a peindre au fresque » pour

cent ans révolus. La collection du Journal des être bien compris. Ayant une connaissance ap

Débats reflète d'une manière singulièrement viprofondie du sujet, je veux « en savoir plus long vante et curieuse l'histoire politique et littéraire que je n'en dirai », sans cela je serais débordé, de la France et de l'Europe depuis la Révolution et je tiens à ce que mon volume, pas gros, mais

française ; elle offre à un point de vue plus spébien digéré, donne la sensation de la vie vécue, cial l'image fidèle des transformations subies par sans être noyé dans les détails.

le journalisme au cours de ce siècle. Aussi la di« L'étude des chemins de fer sera donc le prin

rection du Journal des Débats a-t-elle conçu le cipal attrait du livre ; c'est celle qui m'a donné projet de publier, à l'occasion du centenaire, un et me donnera encore le plus de travail. Quant livre qui fasse revivre le passé de cette vieille au monde judiciaire, je le prendrai sur le vif - maison. et facilement dans des conversations avec des

Le texte du livre du centenaire, qui sera comavocats, des juges. Il ne tient pas, d'ailleurs, une plètement inédit, sera dû à la collaboration de place considérable dans le roman.

MM. le duc d'Aumale, V. Cherbuliez, Alexandre « Aujourd'hui, je commence à être outillé; Dumaş, O. Gréard, E. Legouvé, John Lemoinne, dans un mois, tous mes documents obtenus. je E. Renan, Léon Say, Jules Simon, H. Taine, commencerai à écrire, soit ici, soit à Médan. » E.-M. de Vogüé, pour ne citer que les membres

de l'Académie française. Comme ceci paraissait dans l'Événement du M. Eugène Plon s'est efforcé de mettre l'illus8 mars, M. Zola est sans doute, à l'heure pré- tration du volume à la hauteur de la partie littésente, occupé à mettre en œuvre les documents raire. Ainsi le livre contiendra toute une série recueillis comme il vient de le dire.

de planches gravées d'après Ingres, Paul Delaroche, MM. Guillaume, Chaplain, etc.; des eaux.

fortes signées Le Rat, Sadoux, etc. Un livre qui ne se vend pas. On n'a pas oublié le nom d'Amédée Rolland, qui, de 1856 à 1868, a fait représenter plusieurs pièces sur dif Les cuvres de Jasmin. – M. Boyer, d'Agea, férents théâtres. Voulant élerer à sa mémoire va publier les cuvres complètes du poète gascon, un monument durable, son frère, M. Jules Rol. Jasmin (4 vol. in-8°), aux frais de sa ville natale. land, vient de faire imprimer chez Jouaust une Cette publication coïncidera avec de grandes fêtes magnifique édition de Nos Ancêtres, tragédie en l'honneur du poète agenais, qui auront lieu nationale, d'Amédée Rolland, qui fut jouée à la le lundi de Pâques, 22 avril, et où tout le Midi Porte-Saint-Martin en 1868, l'année même de languedociennant sera convié. M. Jules Andrieu, sa mort. Le livre, orné de très belles gravures, auteur d'une remarquable biographie de l'Agen'est tiré qu'à cinq cents exemplaires, numérotés nais dont un de nos collaborateurs a rendu

[ocr errors]

compte dans le Livre de septembre, publie à ce années. La Grande Encyclopédie comprendra propos, dans l'Écho de Gascogne, quelques ré alors plus de 100,000 articles, sans compter les flexions à la fois savantes et judicieuses sur les renvois. Par la richesse de son vocabulaire, elle différences essentielles et originelles qui existent dépasse tous les dictionnaires. Les biographies entre le provençal et le languedocien, et sur les sont aussi nombreuses que dans les plus dévelopréformes à adopter dans l'orthographe de ce der pés de nos dictionnaires biographiques. Les illusnier idiome.

trations et les cartes augmentent beaucoup l'utilité

et la valeur de ces volumes. Jamais d'ailleurs une La Vie parisienne de 1888, par Émile Blavet,

Quvreanalogue, depuis celle de Diderot et d'Alemvient de paraître chez l'éditeur Ollendorff. Nous

bert, n'avait, en France du moins, mis à sa tête ne saurions faire un meilleur éloge de ce livre

des savants aussi illustres, ni réuni une pareille qu'en citant les lignes suivantes, empruntées à la

légion de collaborateurs, dont les signatures, maitresse préface qu'Emile Zola a écrite pour ce

placées au bas de tous les articles notables, donvolume : « Je viens de feuilleter votre livre, et

nent au lecteur une garantie complète. La bibliovoilà que le Paris de l'an dernier a revécu devant

graphie, très soignée, permet aux spécialistes de moi. Cela se tient, cela marche, évoque de la vie.

se reporter immédiatement aux monographies C'est ce qui a passé et ce qui passera encore,

plus détaillées.

Il nous dans l'éternel recommencement de notre agita

est impossible d'énumérer ici même iion. Oui, Paris est là, avec un peu de son sang

les articles les plus curieux renfermés dans ce et de sa cervelle. J'imagine que, dans mille ans,

nouveau volume. Nous conseillons toutefois au on retrouve ce volume : ce sera la momie débar

lecteur qui désirerait juger par lui-même de l'E1rassée de ses bandelettes, ayant encore le rire

cyclopédie, de se rapporter pour la littérature léger de ses lèvres. » Signalons enfin, sur la

aux études publiées par M. Brunetière sur Boicouverture, une composition fort originale due

leau, Bossuet et Bourdaloue; pour l'étude touau spirituel crayon d'Émile Bayard.

jours si intéressante des religions de l'Inde aux articles Bouddhisme de M. Feer, Brahmanisme de

M. Sylvain Lévi, qui fournissent des renseigneIl vient de se tirer, à un très petit nombre

ments qu'on ne trouverait nulle part; pour l'hisd'exemplaires, un livre excessivement fantaisiste

toire et la politique, les deux familles des Bonaintitulé : l'École d'amour.

parte et des Bourbons ont été l'objet d'études C'est l'histoire de l'éternelle lutte du ceur et

aussi approfondies et détaillées qu'impartiales;

la biographie du général Boulanger est peut-être des sens, sous forme de nouvelles piquantes, de

la meilleure qui ait été publiée. Signalons encore, paradoxes et de pensées.

au hasard du souvenir, l'examen approfondi de L'auteur, M. Gabriel Prévost, s'est surtout in

la question des Boissons, de celle des Bouilleurs spiré d'observations prises sur le vif, qui donnent

de cru; des articles très étendus et très variés sur un grand intérêt d'actualité à une étude où l'iro.

la Bourgogne et la Bretagne; un véritable ounie n'exclut pas le sentiment. Le titre d'un des

vrage de M. Levasseur sur le Brésil. La partie chapitre: l'Éloge des laides, donnera une idée de

industrielle est toujours aussi soignée : dans les cette ouvre étrange, où l'originalité et les vues

articles Bois, Boisage, Boiserie, Bonneterie, acide personnelles trouvent moyen de rajeunir un

Borique, Boucherie, Bougie, Boulangerie, Bouton, thème toujours jeune malgré son ancienneté.

Boyauderie, tout le monde trouvera quelque Ajoutons que la gauloiserie du sujet étant atté

chose à prendre, de même dans une notice très nuée par les finesses du style, le livre peut par

soignée sur la Bourse. La partie scientifique reste faitement figurer sur la table d'un salon. ; vol.

irréprochable, l'article Boussole en peut servir de in.18 à la Librairie moderne, 7, rue Saint-Be

modèle. noît.

Le septième volume de la Grande Encyclopé La Légende des Siècles, complète en quatre die. La Grande Encyclopédie met en vente volumes, paraît chez Hetzel- Quantin, dans la son 7° volume, qui nous conduit à peu près jus nouvelle édition in-18 à 2 francs des Euvres de qu'à la fin de la lettre B. La régularité parfaite Victor Hugo. Cette importante publication met de la publication, le succès croissant qu'elle ob ainsi la grande épopée à la portée de tous et va tient auprès du public, permettront prochaine consacrer le succès de l'Édition définitive dans ment aux éditeurs de doubler le nombre de livrai. le format Charpentier. Chaque volume de la sons par semaine, de manière à l'achever en cinq | Légende des siècles est vendu séparément.

nom

Le deuxième supplément « Larousse ». Le au complet le titre et l'analyse des articles de la 32° fascicule du 2o Supplément au Grand Diction presse quotidienne et des revues, sans compter naire Pierre Larousse vient de paraître.

des éphémérides, un tableau du mouvement de La plus grande partie de ce fascicule est con la presse, une correspondance et une quantité sacrée à la France. C'est une véritable mono d'informations diverses. La revue paraît le 16 de graphie de notre pays à l'heure actuelle. On n'y chaque mois et ne coûte que 6 francs par an. Le trouve pas seulement des renseignements précis du secrétaire général, M. Janmart de et tout récents sur la population, le commerce, Brouillant, est une garantie nouvelle de la valeur la navigation, etc., mais encore un récit détaillé et de la portée de cette publication. de notre histoire depuis le ministère Dufaure jusqu'au cabinet présidé par M. Floquet (18771889). Il faut y joindre le tableau du mouvement Le dessinateur Forain, dont les caricatures littéraire et artistique contemporain et le compte et les légendes résument la philosophie parisienne rendu des principaux ouvrages parus sur la d'aujourd'hui, fonde un petit journal satirique, France depuis dix ans.

dont il fait exclusivement les dessins, et dont le A citer aussi parmi les articles de ce fascicule texte est fourni par les nombreux amis qu'il a dans les biographies de MM. Ferry et Floquet, le récit les lettres. de la mission Flatters et une belle étude sur la Le premier numéro contient une préface de Folie.

Scholl et une belle étude de Richepin sur le des

sin humoristique. - Guy de Maupassant vient de publier chez

Titre du journal : le Fifre. Ollendorff un nouveau volume sous ce titre : la Main gauche. Ce titre dit assez que dans ce livre l'auteur de Pierre et Jean raconte des liaisons On annonce l'apparition (12 février) de l'Orqui n'ont rien de légitime. On verra défiler gane de la papeterie, journal d'intérêts commerdans ces histoires, qui forment chacune un petit ciaux, littéraire et d'annonces, paraissant tous les roman, tout le cortège des amoureuses de tous mardis; imprimerie Maugeret, 20, rue du Faules mondes et même d'aucun monde. Guy de bourg-Poissonnière; un an, 10 francs.

[ocr errors]

Maupassant, avec son observation d'une psycho· logie si pénétrante, a fixé des types féminins d'une

perversité et d'une complexité déroutantes. Le livre est d'une grande variété et, à côté de la note

ÉTRANGER mélancolique, contient des aventures alertes et

Allemagne. Le professeur Koelbing de gaies, toutes empreintes du charme personnel aux héroïnes de l'auteur. La Main gauche va

Breslau a tout récemment publié une édition faire travailler bien des jolies têtes, dont les plus composée d'une chanson de geste anglaise du intimos pensées sont dévoilées là sans pitié.

xve siècle, Ipomedon. Son édition contient trois versions différentes, d'après trois manuscrits, dont chacun est unique. Dans une longue introduction

il étudie les particularités de chaque version de Pastels (dix portraits de femmes) par Paul

cette légende, et la compare à l'original français Bourget, voilà le titre du nouveau livre que pu de Hue de Rotelande. Une quantité de notes blie la maison Lemerre. C'est une des cuvres les

savantes et plusieurs tables analytiques ajoutent plus curieuses du maître analyste. Jamais la

encore à la valeur et à l'utilité de l'ouvrage. Le femme du monde, et de tous les mondes, n'avait

même érudit a sous presse, pour la Société des été rendue comme dans ces pages fines, railleuses

anciens textes anglais, une édition d'Arthour and et substantielles où s'est complu le cruel écri.

Merlin d'après les manuscrits. vain.

Dans les Neudrucke de M. Wollmæller paraîtra prochainement une édition de Silvanire, de Mairet, par M. R. Otto.

Nouveaux périodiques. M. Alfred Chérie, directeur de l'agence l'Argus, bien connu des artistes et littérateurs désireux de collectionner les opinions de la presse à leur endroit, vient de fonder une Revue illustrée de la presse française et étrangère, avec ce sous-titre : « Archives de l’Argus de la presse », où l'on trouvera presque

- M. F. Pfaff, de Fribourg en Brisgau, prépare une édition complète et diplomatique du manu

scrit C qui était naguère à Paris, qui est aujour Ueber Deutsche Volksetymologie, un vol. in-8, d'hui à Heidelberg et qui contient les poésies des chez Henninger frères, à Heilbronn, et J. Peelman Minnesinger.

et Ci“, 189, boulevard Saint-Germain, à Paris).

Cependant, malgré son titre peu alléchant, ce Nous sommes redevables à M. Louis de livre vient d'atteindre sa cinquième édition. Ce Hessem des notes qui suivent :

résultat démontre surabondamment les rares

qualités d'érudition, de perspicacité, de sagacité « Parmi les ouvrages qui ne tarderont pas à et d'ingéniosité que l'auteur a su lui donner. voir le jour, nous signalons d'ores et déjà comme Grâce à sa sûreté d'érudit, à sa finesse de flair, devant être d'une réelle importance :

M. Andressen obtient des résultats surprenants, - « A Munich, une étude de L. Müller-Walde des découvertes extraordinaires. Des volumes de sur Léonard de Vinci, ornée de deux cents repro ce genre sont de véritables vulgarisateurs qui ductions du maître et de nombreuses gravures rendent agréables les sujets les plus ardus. dans le texte (à paraître en cinq livraisons, chez G. Hirth).

« A Vienne, une suite de cent quarante-cinq « Peut-être nos lecteurs trouveront-ils le planches reproduisant des cuvres de la galerie moment opportun pour voir signaler à leur Lichtenstein (Van Dyck, Rubens, Ruysdael, Rem attention le dernier volume de M. Geffcken, dont brandt, le Poussin, etc.) et se composant de trente la deuxième édition vient de paraître sous le une planches de 0,24 x 0,30 et de cent quatorze titre Politische Federzeichnungen (Croquis politiplanches de 0,40 X 0,50 (à paraître également en ques) chez Hermann Paetel, à Berlin (J. Peelman cinq livraisons).

et Cie, 189, boulevard Saint-Germain, à Paris). a Enfin, à Leipzig (chez F. A. Brockhaus), la Ancien ministre accrédité à Berlin et à Londres, troisième et dernière partie des voyages du célè des villes libres d'Allemagne, M. Geffcken n'est bre docteur Nachtigall, volume dont les amis du point le premier venu : il a été mêlé à bien des grand voyageur ont pu réunir les éléments dans affaires délicates et a su garder dans un coin de les documents laissés par celui-ci. »

sa mémoire le souvenir précis de nombre de faits dont il a été le témoin. Si l'on ajoute à ceci la

valeur d'écrivain et d'économiste qu'en Allema« Le nom de Nachtigall est une transition natu gne on s'accorde à lui reconnaitre, ce sera peine relle pour en arriver à signaler un curieux et inu

inutile d'insister sur les mérites de ce volume intéressant volume de M. Hermann Post sur la qui rassemble des études fortes et nourries sur jurisprudence des peuples et des tribus de l'Afri l'empire britannique, le prince consort, lord que (Afrikanische Jurisprudenz) édité par la

Palmerston, lord Beaconsfield, Gladstone, le librairie Schwarz, d'Oldenbourg (J. Peelman et

baron Nothomb et le comte de Circourt. Cie, 189, boulevard Saint-Germain, à Paris). Ce livre est évidemment d'un chercheur laborieux.

Que de sources à fouiller pour en arriver à Les cuvres du prince Rodolphe d'Autriche. - Au mettre debout un travail de ce genre, pour qui

moment même ou l'héritier de la couronne d'Auveut le faire sérieusement! - mais cependant il triche allait trouver une mort inattendue à Mayerest difficile de rencontrer chose plus originale, ling, les journaux annonçaient que le prince était plus amusante, plus réjouissante. Ceci tient natu sur le point de livrer à l'impression un ouvrage rellement à la matière, car ce ne sont pas des faits important sur les chasses de l'Autriche-Hongrie. et des dires sur lesquels on puisse être blasé Le volume, illustré par les principaux artistes parmi nous que les us et coutumes de ces peu nationaux, ne devait être tiré qu'à deux cents plades, leurs croyances, leurs pratiques, leurs exemplaires, de même que les ouvrages précédents jurisprudences si diverses en ce qui touche les du prince Rodolphe qui n'ont eu qu'un tirage différents actes de la vie humaine ou sociale. Le très restreint (nous citerons Quinze jours sur le seul regret que je manifesterai un regret que Danube et Un voyage en Orient). Que va-t-il adl'auteur ne comprendra peut-être pas – c'est venir de cette publication qui n'aurait pas eu sans l'aspect rébarbatif et inquiétant du titre, qui sans doute pour seul mérite d'être due à un futur emdoute aura déjà dû écarter plus d'un lecteur. pereur, car le prince Rodolphe avait, de l'avis de

a Je ferai la même remarque à propos d'un vo beaucoup, de remarquables connaissances en lume d'un genre tout différent, mais tout aussi histoire naturelle ? savant et tout aussi attrayant, de M. Gustave An Sa fin soudaine n'a pas été non plus sans jeter dressen sur l'étymologie populaire allemande quelque trouble dans le comité de rédaction de

« AnteriorContinuar »