Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Sous ce titre : La Bataille littéraire, Philippe ture, par M. Glasson, de l'Institut, et un travail Gille vient de publier chez Victor-Havard une de géodésie sur le Canevas, par M. de Villedeuil, première série de ses revues bibliographiques des dont nous recommandons tout particulièrement années 875 à 1878.

la lecture aux spécialistes et aux géographes. Ce livre est appelé à un très grand succès, non seulement par la valeur indiscutable des critiques et la très grande notoriété de l'auteur, mais aussi Le Français au Maroc et au Japon. La Sopar le choix des citations qu'il a su faire des ou- ciété de géographie de Paris a reçu hommage vrages de tous ceux qui ont joué un rôle dans d'un « Guide du touriste et du voyageur au notre littérature depuis quinze ans.

Maroc », par M. Kerdec Cheny, rédacteur en chef Ce premier volume contient les articles relatifs du journal le Réveil du Maroc; cet ouvrage, qui aux cuvres de A. Dumas, A. Daudet, Gustave contient tous les renseignements pratiques nécesDroz, Émile Zola, Edmond de Goncourt, Octave saires, est le premier livre en langue française Feuillet, Tourgueneff, Balzac, Cherbuliez, Offen- publié à Tanger. Une autre curiosité est le bach, Coppée, Jules Claretie, Francis Magnard, premier numéro d'un journal français quotidien, Mario Uchard, Flaubert, Sarcey, H. Monnier,

publié au Japon, à Yokohama, par un de nos Maxime du Camp, Doudan, Fromentin, Michelet, compatriotes, M. Saltarel, membre de la Société; Banville, Stendhal, Hector Malot, etc., etc.

cette feuille est politique, littéraire, commerSa place est donc tout indiquée, non seulement ciale, etc. dans la bibliothèque des érudits, mais aussi de ceux qui, à quelque titre que ce soit, s'intéressent

ETRANGER au mouvement littéraire : ils trouveront dans ce livre les plus belles pages de la littérature con- Allemagne. — On annonce une édition poputemporaine.

laire, en livraisons, des æuvres de Luther, sous ce titre : Luther's Werke für das christliche

Haus. La collection complète comprendra trois La Grande Encyclopédie. Parmi les articles séries, dont chacune sera ornée d'un portrait les plus importants parus dans les livraisons 197

différent du réformateur. Une vie de Luther 200 de cette savante publication, on peut citer : complétera cette publication, confiée aux soins la biographie du célèbre réformateur Calvin, par des savants théologiens Buchwald, Köstlin, Rade M. A. Lefranc, archiviste aux Archives nationales;

et Ewald. celle du révolutionnaire Pierre Cambon, par M. Bornarel, agrégé de l'Université; une mono- L'ouvrage de Wilhelm Jensen sur la forêt Noire, graphie très précise et très détaillée du Cam- annoncé dans notre livraison de mai, a combodge, par M. Henri Cordier, professeur à l'École mencé à paraître. des langues orientales ; une savante étude géolo- Nous avons sous les yeux le premier fascicule gique de M. Ch. Vélain sur le mot Cambrien; comprenant 24 pages de texte petit in-4, 20 grales articles Cambyse, Camée, Caméléon, Cami- vures dans ce texte, 2 beaux bois hors texte sards, Camoens et Camp, qui offrent une grande vues de Fribourg en Brisgau et de Wildbad - et diversité de lectures en même temps qu'un grand une photogravure : jeune fille de Muhlenbach. intérêt; une étude dans laquelle M. Paul Mantz Pour le moment nous ne dirons rien du texte : nous fait connaître les Campagnola, famille de nous attendrons que l'æuvre soit complète pour peintres italiens presque ignorée aujourd'hui; la juger sous ce rapport dans son ensemble; dès un article sur le bois de Campêche et ses ap- à présent nous sommes persuadé qu'elle sera plications industrielles, avec figures à l'appui; intéressante et digne du nom dont elle sera signée. toute une série d'articles sur le Camphre et ses Nous pouvons en revanche juger de l'exécution dérivés, par l'éminent chimiste M. Bourgoin ; une matérielle qui est absolument remarquable, surétude historique et géographique très impor- tout au point de vue de la gravure. Les artistes tante sur le Canada, et un travail technique très auxquels l'éditeur, H. Reuther, de Berlin, a fait complet et très développé sur les Canaux. La appel, ont prouvé qu'ils savaient manier le burin Grande Encyclopédie ne pouvait mieux terminer

comme peu : leurs bois sont fins, moelleux, vason huitième volume.

poreux même. Nous n'en voulons pour témoin Le neuvième volume, qui débute par la 201• li- que la ravissante vignette de la page 17 : une vraison, contient : une étude médicale du plus vif Romaine du Zavelstein. Il y a là une conscience intérêt sur le Cancer, par le D' Hermann; un qui ne nous étonne pas de l'Allemagne, et une article de droit, tout d'actualité, sur la Candida- | légèreté, une délicatesse, un velouté de main qui

[blocks in formation]
[blocks in formation]
[ocr errors]

1

Le dernier délai pour la remise des manuscrits est fixé au 15 novembre prochain.

[ocr errors]

par MM. Geijer, Euren, Vising, Fr. Wulff, et autres. Le savant éditeur des Enfances Vivien, le docteur Carl Wahlund, y a inséré deux plaquettes rarissimes qui manquent à toutes nos grandes bibliothèques, et qu'on ne trouve guère que dans la sienne, à Upsal : une Oratio de gente et lingua francica de Guillaume Rabot, Dauphinois, professeur à Vittemberg en 1572; et une brochure de Cordier de Saint-Firmin, imprimée à Paris en 1806. L'éditeur a joint à ces opuscules de savantes notices qui seront très remarquées des bibliophiles.

Le Bouquin, revue littéraire, ouvre un concours de monologues, poésies et nouvelles. Prière d'envoyer les manuscrits à M. Paul Franck, au bureau du Bouquin, 61, passage Brady.

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

Poésie royale. On a parlé de Marie-Antoinette musicienne et actrice au théâtre de Trianon, mais qui connaît Marie-Antoinette poète ? Voici pourtant, d'après l'Intermédiaire des curieux, des vers d'elle, les premiers qui aient été découverts. Ils sont écrits de sa main sur un agenda qui a appartenu au comte de Fersen, à côté d'une miniature de la reine, signée Boquet, 1788 :

Allemagne. Un concours international. – L'Académie royale de Berlin a, conformément au legs du comte Joseph Loubat, à décerner un prix de 3000 francs à un ouvrage traitant de la colonisation de l'Amérique du nord et de l'histoire récente de ce continent, publié entre le jer juillet 1888 et le 1er juillet 1889. Les ouvrages peuvent être écrits en anglais, en français, en aliemand ou en hollandais. Ils doivent parvenir à l'Académie avant le jer juillet 1890.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Qu'écrivez-vous sur ces tablettes?
Quels secrets leur confierez-vous ?
Ah! sans doute elles furent faites
Pour les souvenirs les plus doux !
En attendant qu'à cet usage
Ce souvenir soit employé,
Qu'il soit permis à l'amitié
L'en remplir la première page.

[ocr errors]

La statue de Musset. Alfred de Musset va décidément avoir sa statue sur la place SaintAugustin, ce qui entraînera la suppression du bassin actuel.

M. Carnot a signé le décret donnant l'autorisation que sollicitait le Conseil municipal.

Prix et concours. - La Société nationale d'Encouragement au Bien vient de couronner un intéressant ouvrage de Mme Leone Delisle : la Patrie et la Femme, en vente à la librairie Marpon et Flammarion.

- L'éditeur Ehlermann, de Dresde, a repris depuis quelque temps la publication de deux revues d'outre-Rhin fort appréciées, la Deutsche Dichtung, et le Magazin für die Litteratur des In-und Auslandes.

La Deutsche Dichtung, fondée et dirigée par K. E. Franzos, un romancier de talent, vient de terminer sa troisième année. Grâce à l'unité de direction, cette publication bi-mensuelle s'est toujours maintenue jusqu'à présent à peu près au même niveau, un niveau assez élevé. Cette troisième année (deux volumes in-4° de chacun 300 pages avec six portraits et de nombreux autographes en fac-similé) contient des nouvelles signées W. Jensen, O. Roquette, H. Lingg, etc. des poèmes de H. Kruse, P. Heyse, A. Schack, W. Jordan, R. Leander, etc.; des œuvres dramatiques de P. Heyse, Bauernfeld, O. Roquette, c'est-à-dire que toute l'élite de la littérature contemporaine allemande y est représentée. L'innovation qu'a apportée à la Deutsche Dichtung son nouvel éditeur, M. Ehlermann, consiste dans la publication simultanée en deux formats : l'un, in-4°, ancien format, et l'autre, in-8°, plus maniable. Le succès est désormais acquis sous les deux formes.

Quant au Magazin für die Litteratur, c'est une véritable résurrection, grâce au sang nouveau que lui a transfusé l'énergique M. Ehlermann. Le Magazin, aujourd'hui dans sa cinquante-huitième année, était tombé au plus bas, surtout matériellement, entre les mains de l'éditeur pre

Un nouveau concours est ouvert par la ville de Paris, pour la production d'un poème destiné à servir de livret à une composition musicale en plusieurs parties, avec soli et chours.

Le sujet, auquel on aura la faculté de donner la forme historique, légendaire ou symbolique, devra offrir un caractère national et exprimer les sentiments de l'ordre le plus élevé.

Les auteurs peuvent se procurer à l'hôtel de ville, bureau des beaux-arts, le programme de ce concours, dont le prix est de 1,000 francs.

Anstalt, la maison d'édition la plus considérable de Stuttgart. M. Kürschner y est tout particulièrement chargé des rapports avec les auteurs et les artistes; il a de plus la direction littéraire des quatre grands journaux qu'édite la maison. Cette nomination fait honneur à l'intelligence des administrateurs de cette librairie, qui font en M. Kürschner une excellente acquisition.

Ajoutons, puisque l'occasion s'en présente, que M. Kürschner a obtenu pour ses travaux lexicographiques une première médaille à l’Exposition internationale de Melbourne, cette année même, et du grand-duc de Bade, la croix de chevalier de l'ordre du Lion de Zähringen.

Un éditeur reconnaissant. Que nos lecteurs qui seraient auteurs n'aient point un sourire de scepticisme : dernièrement, l'Union des arts industriels de Munich exposait une coupe magnitique en argent ciselé commandée par l'éditeur A. G. Liebeskind et destinée à être offerte par lui à l'écrivain R. Baumbach, dont les succès littéraires lui ont procuré une certaine aisance.., si l'on en juge d'après la richesse du cadeau.

Souhaitons aux auteurs, nos lecteurs, autant de succès pour que leurs éditeurs n'hésitent pas à montrer autant de gratitude.

Anniversaires. — Il y a quelques temps, deux écrivains de grand talent atteignaient leur soixante-dixième année, et leurs admirateurs n'ont pas manqué cette occasion de manifester une admiration bien compréhensible : Gottfried Keller s'est vu offrir une médaille commémorative en or de grand module (70 millim. de diamètre), et Frédéric Bodensted, une somme de 43,529 marcs (environ 54,400 francs) produite par une souscription publique et destinée à mettre ses vieux jours à l'abri du besoin.

Angleterre. Carlyle posthume. - Le Manchester Guardian signale l'existence d'un manuscrit inédit de Thomas Carlyle.

C'est un recueil de douze conférence faites par le célèbre écrivain en 1838 et qui traitent de la littérature européenne: Grèce, Italie, Espagne, France, Allemagne et Angleterre.

cédent; imprimé sans aucun soin sur un papier détestable, ce n'était plus qu'une sorte de pamphlet entre les mains des nombreux rédacteurs en chef qui s'y succédaient rapidement. Aujourd'hui le Magazin réjouit l'ail par une exécution typographique sans pareille, et l'esprit par une attitude plus correcte et plus indépendante de toute coterie. Et ceci est l'œuvre personnelle de M. Ehlermann qui, sous ce rapport, a bien mérité des lettres,

A l'instar de Paris, Berlin a voulu son ThéâtreLibre, et c'est à l'instar de Paris que la capitale allenande l'a dénommé Freie Bühne, destiné à fonctionner de la même manière et à représenter pour ainsi dire les mêmes auteurs. Le programme comporte en effet des pièces de : Auzengruber, Augier, Brandes, Bjarnson, Bleibtreu, Bulthaupt, Conrad, Dernburg, Fitzer, Gerberg, Goncourt, Hart, Ibsen, Kielland, Kretzer, Mauthner, Mendes, Spielhagen, Strindberg, Tolstoï, Turgeniev, Zola : la compagnie est un peu de tous les pays, mais on n'y coudoie pas le premier venu, comme nos lecteurs peuvent en juger. Si nous ne nous trompons, une grande part dans la formation de cette Scène libre revient à un intelligent éditeur berlinois, S. Fischer.

La Librairie à Stuttgart. En ces derniers temps, un mouvement typique de concentration s'est produit dans la librairie, à Stuttgart. A la suite du décès du baron de Cotta, dernier propriétaire de la maison de ce nom, celle-ci est passée, pour la plus grande partie de ses éditions, aux mains des frères Kröner, eux-mêmes grands éditeurs, grands imprimeurs et de plus propriétaires de la maison Keil, de Leipzig, et par conséquent de la Gartenlaube, le journal illustré si populaire. Les frères Kröner viennent, de concert avec M. W. Spemann, le plus énergique et le plus audacieux des éditeurs, également fixé à Stuttgard, de créer une société par actions au capital de 5 millions de marcs, pour la régie en commun des maisons Cotta, Spemann, Kröner et Keil, qui continuent cependant leur existence particulière.

Kürschner for ever! — Nos lecteurs n'en sont plus à se demander quel est M. J. Kürschner, tant ce nom revient souvent dans nos colonnes, à propos d'auvres méritantes, d'entreprises littéraires considérables. Aujourd'hui M. Kürschner, un travailleur comme on n'en trouve pas beaucoup, malheureusement, passe à la tête de la direction littéraire de la Deutsche Verlags

Le Droit de Grâce et la Littérature. Un grand nombre de littérateurs et d'éditeurs anglais avaient adressé une petition au ministre de l'intérieur pour obtenir la grâce de Mr. Vizetelly,

« AnteriorContinuar »