Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Donner un précis historique de l'administration des diverses provinces des Pays-Bas autrichiens à l'époque du règne de l'impératrice Marie-Thérèse.

» Faire connaître l'élat politique, administratif, civil, reli» gieux et militaire, ainsi que celui de la population, des fabri

ques et manufactures, du commerce, de l'instruction publique, » des lettres , des arts et sciences sous le règne des archiducs , Albert et Isabelle, dans les provinces des Pays-Bas dans les

quelles ces princes exerçaient leur autorité. » (Messag. des Sc. et arts, .4 à 7. liv., 1825, p. 239.) 94. BIOGRAPHIE NOUVELLE DES CONTEMPORAINS, ou dictionnaire his

torique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la révolution française , ont acquis de la célébrité par leurs actions, leurs écrits, leurs erreurs ou leurs crimes , soit en France, soi dans les pays étrangers; par M. ARNAULT, A. JAY, E. Jouy, J. Norvins et autres hommes de lettres, magistrats et militaires. Tome XX et dernier. In-8°, , 29 f 112, plus des pl. pr. 9 fr. Paris,

5825; Babeuf. 95. BIOGRAPHIE DES HELLÈNES. jef. cah. Constantin Canaris ,

in-80., 21., 2 fr. Paris, 1825; Delaunay. 96. Histoire du GÉNÉRAL LA FAYETTE, par un citoyen américain;

trad. de l'anglais, par M***. In-8°. , 6 fr. Paris, 1825;

Poothieu. 97. VIE POLITIQUE ET MILITAIRE D'EUGÈNE BEAUHARNAIS, vice-roi

d'Italie. par M. Ant. Aubriet, auteur de la vie de Cambacérès; in-8°, de 5 feuil., plus le portrait du prince Eugène. Paris, 1825; Imbert.

La vie d'Eugène Beauharnais ne peut manquer d'intéresser généralement. Les qualités brillantes qu'on ne saurait lui contester, sa conduite comme vice-roi d'Italie , celle qu'il tint après la perte de sa haute fortune, lui ont valu le silence ou les éloges de ses ennemis. Les détails militaires, très-étendus dans cet ouvrage , où il était impossible qu'ils n'occupassent pas une grande place, auraient peut-être besoin quelquefois de rectifications. Adoré de ses soldats, Eugène emporta les regrets des peuples de l'Italie qu'il gouverna long-temps. Milan lui doit plusieurs monumens et. d'utiles établissemens industriels ; son séjour en Bavière et l'aitachement de son beau-père sont autant de faits qui honorent sa mémoire.

[ocr errors]

2

3

.

.

20

[ocr errors]

DES PRINCIPAUX ARTICLES DE CE NUMÉRO.

Philologie, Ethnographie, Linguistique.

Page.

Forme des Caractères hébraïques; M. Vigerano.
Grammaire bébraïque ; M Hanno.
Sur le mot hébreu Kesilha; M. Münter.— Mélanges asiatiques ;

M. Abel Remusat.

Essai sur le système hiéroglypbique de MM. Young et Champollion;

M. Salt. .

6

Gramm. arabe ; M. Hezel. Da mètre des vers arabes ; M. Ewald...13

Description de l'Irack; M. Uylenbroek. — Calliope ; M. Mynas. 14

Scholies d'Homère ; M. Bekker. - Songe de Lucien ; M. Pauly.

Demosthènes et Euripide; M. Wolper.

18

Sur Aristote ; M. Bekker. -- Théorèmes d'Euclide; M. Warm.
Écrits de Denys l'Areopagiste; M. Engelhardt. — Texte des lois des

12 tables; M. Dirksen.
Manuscrit de Gaïus à Vérone ; M. Kapp. Sur les Cantica des

Romains ; M. Wolf.

Sur les Oraisons de Cicéron ; cinq anonymes de Copenhague. 23

Sources des Biographies de Suetone ; M. Soltl.

24

Dictionnaire de la langue polonaise ; M. Bogumile-Lindé. 27

Grammaire de la langue frise ; M. Rask.

32

Archæologie, numismatique.

Résumé complet d'archæologie ; M. Champollion-Figeac..

35

Traduction danoise de la Description de l'Égypte ; M. Bastholm. Id.
Inscription grecque du roi Silco à Talmis; M. Letronne.

30

Papyrus égyptien de la collection Minutoli; M. Buttmann. 41

Sur une Peinture antique de la Cyrénaïque ; M. Letronne.

42

Découvertes récentes à Pompéi.

45

Inscription latine de Ste. Croix du-Mont ( Gironde); M. Jouannel. 49

Antiquités du Nord; M Sjoeborg.

50

Grains de collier trouvés dans les Tumuli; M. Ure.

53

Sépulture des rois de Lorraine ; M. Dufeugray.

54

Société des Antiquaires de la Normandie.

.Id.

Tombeau de la reine Brunehaut.

Médaille d'or trouvée à Kiev. – Monnaies culiques..

59

Monnaies du moyen âge trouvées en Pologne ; M. Lelevel.

60

Histoire.

Sur la réforme religieuse par le roi Akbar.

61

Annales du moyen age , M. ***

65

Originc des nations slaves; M. Surowiecki..

7!

Aperçu historique sur les Cosaques de l'Ural.

73

Histoire des Allemands; M. Menzel. - Code des Germains; M. Ragge. 37

Voyage en Sardaigne ; M. de la Marmora..

79

Tristan le voyageur; M. de Marchangy:

81

Hist. généalog. et chronol. de la maison de Bourbon ; M. Achaintre. 84

Résumé de l'histoire de Lorraine ; M. Étienne fils.

88

Expédition des Français à St.-Domingue; M. Métral.

90

Mélanges.

Mélanges historiques et littéraires; M. Scheltema..

92

Dissertations à l'Université d'Upsal; cours de celle de Goettingue

93

Prix proposés par l'Académie de Bruxelles.

91

PARIS. IMPRIMERIE DE FAIN, RUE RACINE,

PLACE DE L'Odéon.

.

DES SCIENCES HISTORIQUES,

ANTIQUITÉS, PHILOLOGIE.

PHILOLOGIE, ETHNOGRAPHIE ou LINGUISTIQUE.

98. PROSPETTO NOMINATIVO DI TUTTE LE LINGUE NOTE E DEI LORO DIA

LETTI. Aperçu nominatif de toutes les langues connues qui se parlent dans l'univers , et de leurs dialectes ; traduit du Mithridate d'ADELUNG, et orné d'une notice sur les dialectes italiens, par Franc. CAERUBINI. Milan , 1824. Bianchi et Ce.

99. NOTICE SUR UNE NOUVELLE ÉDITION DE LA BIBLE HÉBRAÏQUE en 19

vol. In-8. (Leipz. Literat. Zeitung, 1825, no. 285; novembre, p. 2273.) C'est par

le concours et sous la surveillance spéciale de quelques Israélites savans , que cet ouvrage fut publié à Vienne en 1817 et 1818. Comme l'édition n'a encore été annoncée par aucune gazette littéraire , les amis de la littérature biblique seront sans doute bien aises d'en trouver une notice dans nos feuilles :

1. Outre le texte hébraïque, cette nouvelle édition offre une traduction allemande complète ( en petits caractères ) par Mendelsohn, Euchel, Friedlander, Wolf, Wolfssohn, M. Oborniks, S. Detmold et M. Philippsohn. Elle offre également la paraa phrase d'Onkelos du Pentateuque; le commentaire lébraïque Raschi, qui s'étend sur tous les livres du Vieux Testament. C'est ce commentaire qui a donné naissance au Biur qui fait G. TOME V.

7

partie du Pentateuqué et qni est écrit par Mendelssohn, 1. Wessely , Sal. Dubno et H. Homburg. Elle offre en outre, à la suite de chaque volume, un commentaire particulier , par H. Homburg , avec des introductions par Bensef.

20. Chaque livre de la Thora est accompagné des Haphthoratti d'après la liturgie rabbinique, ainsi que les cinq rouleaux avec la traduction Raschi et Biur.

3o. Le premier volume contient la Genèse, le second l'Exode, le troisième le Lévitique, le quatrième les Nombres, le cinquième le Deuteronome , le sixième Josué' et le livre des Juges, le septième les deux livres de Samuel , le huitième les deux livres des Rois, le neuvième Daniel, Esdra et Nehemie, le dixième les deux livres de la Chronique , le onzième Isaïe , le douzième Jérémie , le treizième Ezechiel, le quatorzième les petits Pro. phètes, le quinzième les Psaumes per, et 24. liv., le seizième les Psaumes 3e., 44, et 5e. liv , le dix-septième les Proverbes de. Salomon, le dis-huitième Job, le dix-ncuvième les cinq Me gilloth.

4o. Chaque vol. a un titre' spécial orné d'un frontispice en taille -douce et d'une vignette.

5o. Le texte est ponctué et muni des accens usités. Il se ditingue autant par sa correction que par la pureté des types.

6. L'exemplaire complet coûte à Hambourg 87 marcs court, et tout-à-fait relié en cuir vio marcs.

Ces notices sont suivies d'une note dont voici la substance.

M. Frankel , savant Israélite de Hambourg, trouva dans la bibliothéque de Dresde un manuscrit de la Bible hébraïque très-remarquable. Il parait que ce manuscrit , qui est in-f., écrit sur du parchemin et décoré d'une infinité de figures calligraphiques et cabalistiques, a été écrit à Amsterdam il environ 600 ans. Ce qu'il y a de plus remarquable , c'est qu'il n'offre pas les livres bibliques dans l'ordre tel qu'il est établi dans le canon judaïqne, et que dans le Pentateuque chaque verset est suivi de la paraphrase d'Onkelos. Cette dernière circonstance paraît constater que l'usage liturgique exigeait autrefois de lire dans la synagogue la traduction chał déenne de chaque verset de la Sidra ( section du sabbat ).

L. D. L.

[ocr errors]

roo, Das Bucu Hiob. Le livre Job traduit de l'hébreu et commen

té dans des remarques philologiques ; par le Dr. MELSHEIMER; in-8°., avant-propos, pp. siv; trad. pp. 88; remarques pp.

183; pr. i thl., 8 gr. Manheim, 1823 ; Schwan et Götz. 101. CODICEM MANUSCRIPTUM N. T. GRÆCUM, EVANGELIORUM QUATUOR,

PARTEM DIMIDIAM MAJOREM CONTINENTEM in bibliothecâ regia Bero. linensi publicâ observatum descripsit , contulit, animadversiones adjecit Georg. Theoph. PAPPELBAUM. Gr. in-8. pp. xvi et

142. Berlin, 1824. Maurer. 102. Novum Testamentum. In-8°., 53 f. 174. Paris, 1825. Don

dey-Dupré Gls. ( Imprimé en caractères arméniens). 103. AxTox THEODOR HalsmanN'S BIBLISCH ASIATISCIE WEGWEISER

zu Tychsen. Guide biblico-asiatique pour servir à l'intelligence des ouvrages de Oluf Gerhard Tychsen, par A. Tr. HARTMANN. In-8°. pp. cccviii et 114. Pr. i th, 8 gr. Bremen,

1323; Heyse. 104. UJACARANAM SCHASTRATSCHAKSNOSI , GRAMMATICA SANSKRITA ,

nunc primùm in Germaniâ edidit Othmarus Frank Wirceburgi , typographicè et lithographicè sumptibus propriis. 30 f. et demie et 10 tabl. in-4°. Prix 9 th. Lipsiæ , 1823;

Fleischer. 105. Sur LA LANGUE DES Kirguiz, par M. KLAPROTU. (Journal asia

Lique, déc. 1825.) M. Schmid, de Pétersbourg, avait avancé que les Kirghiz sont des Mongols; le but de M. Klaproth, dans cette dissertation toute polémique, est de prouver que ces nomades sont un people de la race turque, et il fonde son opinion à cet égard sur T'affinité de la langue des Kirghiz : il dit qu'une connaissance légère du turc, tel qu'on le parle à Constantinople, le mit en état de communiquer sans difficulté avec ceux de la horde moyenne, qui est la plus puissante et la plus riche. L'identité des formes grammaticales de ces deux dialectes est patente dans les exemples qu'en donne M. Kl. Enfin, un vocabulaire de près de 400 mots kirghiz, comparés d'abord avec le turc de Constantinople et avec le turc oriental, tel qu'on le parle à Kazan et Tobolsk , pụis avec les mots mongols, est une preuve de plus à l'appui de l'opinion émise par M. Kl., que les Kirghiz son d'origine turque.

C. LANDRIBSE.

« AnteriorContinuar »