Imágenes de páginas
PDF
EPUB

DES

PREMIER VOLUME.

PREMIÈRE LEÇON.

INTRODUCTION.

Progrés de l'Économie Politique.-Erreurs des anciens
économistes. - Supériorité de l'industrie sur l'agriculture. -
Comparaison entre les pays agricoles et ceux qui s'occupent
d'industrie et de commerce.

L'économie politique est la science de la médecine sociale ;
elle a son diagnostic et ses remèdes.- Exemples d'apoplexie
et de suicide industriels.-Services rendus par les économistes :
ils ont démonétisé la guerre entre les peuples, et démontré
que les ouvriers et les industriels perdaient plus que les
propriétaires fonciers aux émeutes et aux troubles. -Une
réaction dans le sens industriel s'est opérée dans les esprits;
les dernières élections en ont été la preuve.- Pour s'occuper
de ses intérêts, le pays n'en est pas devenu plus matérialiste.
-Accroissement du mouvement industriel de 1824 à 1836 :

Routes, brevels d'invention , sucre, café, caisses d'épargne,

houille, coton, soies, múriers, fers et fontes , indigo, compa-

gnies d'assurances, sociétés anonymes, navigation à la vapeur,

chemins de fer.

[ocr errors]

L'engouement a fait place à la défiance; agiotage, abus des sociétés en commandite.--Importance des définitions. - Exemples de la division du travail; nous manquons de spécialités.Réductions du droit sur les houilles.

1 à 16 SECONDE LECON.

INTRODUCTION (SUITE). Révolution que subissent les richesses mobiliaires et agricoles.— Dangers du progrès industriel.

L'étude de l'économie politique convient à tout le monde. Reproches adressés aux économistes qu'on dit trop pressés. — Essais de Turgot. --On accusait ce ministre d’être trop pressé. - Le gouvernement est entravé par l'ignorance du public. Il est forcé de respecter les droits acquis.

Ce n'est qu'avec le secours de l'économie politique qu'on peut résoudre les questions que font naître en ce moment les salaires, le paupérisme, les rentes, un projet du gouvernement belge sur les monnaies, la construction des chemins de fer, notre colonie d'Alger.

Il n'y a que les éléments de bien utiles dans la science.En quoi consistent ces éléments.-Définition de la valeur, de la valeur en échange et de la valeur en usage; de la richesse; de la monnaie ; du travail ; du capital ; du capital fixe et du capital circulant.

17 à 34 TROISIÈME LECON.

CAPITAL. IMPOT. RENTE. PROFITS DU CAPITAL.

Définition du capital. — Comparaison d'un peuple et d'un journalier qui consomment tous leurs revenus, et d'un ouvrier qui épargne.– Rôle que joue le capital dans le phénomène de la production.— L'abondance des capitaux amène la division du travail. - Avantages de la division du travail; ex. d'une fabrique d'épingles. —Les capitaux peuvent recevoir différents emplois dont les résultats sont entièrement différents.—Comparaison de la Hollande , de l'Italie et de l'Espagne.—Le bon emploi des capitaux facilite le progrès industriel; ex. de Watt, Wyatt, Lewis Paul, Arkwright,

Hargreaves , Crompton, Cartwright , Berthollet , Bell. Importance du fer dans la civilisation.-Est-il toujours possible d'accroître les capitaux, de faire des économics? Oui. Ex. de la France. Le développement des richesses fait disparaître les inégalités sociales : Ex. de la domesticité en Amérique ; il sert aussi la moralité et la civilisation.

DE L'IMPÔT. Définition de l'impôt : de son chiffre, de sa répartition, de son emploi.-Un économiste anglais, partisan des impôts, les regarde comme des enfants qui forcent les chefs de famille à travailler.- Réfutation de cette opinion. – Outre le chiffre de l'impôt, sa répartition et son emploi, il faut encore considérer les formalités que sa perception entraîne : des acquits à caution.

DU CAPITAL MORAL. L'intelligence de l'homme est le plus précieux de tous les capitaux. Il importe de la cultiver. Ex. de peuples qui ont accru leur capital moral : différence avec les premiers. - Comparaison des résultats obtenus par un homme qui a consacré toute sa fortune pour accroître son capital moral, et par un autre homme qui a conservé son argent et son ignorance.

De L'INTÉRÊT DES PROFITS. -De la réduction de la renle : ses inconvénients , ses avantages.- Considérations sur l'habitude française de se retirer de bonne heure des affaires. C'est une perte du capital moral.

35 à 60 QUATRIÈME LECON.

DE LA DIVISION DU TRAVAIL. Découverte de ce principe, par Adam Smith. — Note sur ce sujet. — Avantages de la division du travail dans les métiers en général. - Avantages de la division du travail dans chaque métier.— L'invention des machines est un effet de la division du travail. - De la division du travail entre les nations. -- Difficultés qui se présentent sur ce point de la question.—Division du travail dans les diverses circonscriptions d'une nation.

La division du travail n'abrutit pas le travailleur.- Elle provoque l'invention des machines qui relèvent la dignité

humaine, et des procédés qui préservent la santé des hommes.

Plus le travail est spécial, et plus le travailleur trouve de l'occupation.-La division du travail lie le sort de l'ouvrier à celui du fabricant et rend sa position plus stable.

M. de Sismondi s'élève contre la division du travail. Sa théorie réfutée.-M. de Sismondi appuie et combat Malthus. - M. de Sismondi appartient à l'école française. Ce qui distingue cette école de l'école anglaise ; elle apprécie les progrès industriels que nous avons faits.--Autre réfutation de la doetrine de M. de Sismondi relativement à son produit net

Nouvelles considérations pour prouver que la santé et l'intelligence des ouvriers ont un rapport direct avee la division du travail et l'emploi des machines.

La division du travail est mieux comprise en Angleterre, en Hollande, en Belgique qu'en France.

S'il y a des crises dans l'industrie, ce n'est point à la division du travail qu'il faut s'en prendre, mais au système prohibitif qui ferme les débouchés.

61 à 81 CINQUIÈME LEÇON.

MACHINES. Les MACHINES ont eu des avantages et des inconvénients.. Ceux-ci sont dus à la soudaineté des inventions, et principale

ment de la MACHINE A VAPEUR et du MÉTIER A FILER. — Ces découvertes ont été le point de départ de toutes les autres. Les ouvriers n'ont pas seuls ressenti les effets des machines, ils ont affecté également les capitalistes, les commerçants et les agriculteurs.

Examen des attaques dont les MACHINES ont été l'objet.Réfutation de M. de Sismondi.On ne peut interdire l'usage des MACHINES. On ne peut supprimer les BREVETS D'INVENTION. -Comparaison de deux peuples, l'un travaillant avec des machines, l'autre les repoussant. Le progrès industriel est devenu un devoir pour nous.-Les machines ne profitent pas seulement à l'industrie qui les emploie, mais à toutes les industries. -Erreur de M. de Sismondi, sur la LIMITE de la PRODUCTION et sur les BESOINS EXISTANTS.Une augmentation de production a pour résultat une augmentation de revenus, et celle-ci un accroissement de consommation. Exemple de la Saintonge et du Nord, de la Normandie et du Limousin, de la Flandre, de l'Alsace, de l'Artois, des Vosges.

Examen des avantages moraux qu'ont eus les machines par rapport à l'homme, aux femmes et aux enfants.-Abus des machines : trop longue durée du travail.-Cet abus est plus difficile qu'on ne pense, à faire disparaître.-Craintes que les machines ont fait concevoir à Montesquieu et Colbert.-Comparaison des pays à machines et sans machines : Irlande et Angleterre, Espagne et Belgique.-Accroissement de la population dans les villes de fabrique : Glasgow, Manchester, St-Quentin, Reims, Mulhouse, etc.

Toutes les sciences, tous les arts, ont participé aux progrès des machines : ÉTIRAGE DU PLOMB, LAMINAGE DU FER, CLICHAGE, BOUTONS, ESTAMPAGE, PIPES, OMNIBUS, BATEAUX A VAPEUR , GAZ, CHEMINS DE FER, CARCELS, ALCOOLS DE FÉCULE, BLANCHISSAGE AU CHLORE, INDIGO, BLEU DE PRUSSE, PAPETERIE, TANNERIE, SOUDE FACTICE, ACIDE PYROLIGNEUX, etc.

Le plus grave inconvénient des machines, c'est de placer les ouvriers sous la dépendance des capitalistes. Il disparaît chaque jour.-Lois contre les COALITIONS; elles ont été rapportées en Angleterre, il faut en faire autant en France.- Histoire des diverses inventions.

82 à 108 SIXIÈME LEÇON. PAUPÉRISME. -POPULATION.

Les machines n'ont point fait le PAUPÉRISMB, plaie de l'antiquité et du moyen-âge.---Le système économique de CharlesQuint contribue à augmenter le paupérisme dans les temps modernes.

L'apparition de Luther a été une autre cause de paupérisme. -Destruction des couvents et de l'aumône. -Résultat des réformes d'Henri VIII en Angleterre. — L'exportation des malfaiteurs n'est point un remède suffisant contre les mendiants voleurs. : Pauvres honorables et pauvres vicieux ; l'aumône multiplie

« AnteriorContinuar »