Les martyrs: recuiel de pièces sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle, Volumen6

Portada
H. Oudin, 1906

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 86 - Pucelle qui est cy envoiée de par Dieu, le Roy du ciel, les clefs de toutes les bonnes villes que vous avez prises et violées en France. Elle est cy venue de par Dieu pour réclamer le sang royal. Elle est toute preste de faire paix si vous lui voulez faire raison, par ainsi que France vous mectrés jus, et paierez ce que vous l'avez tenu.
Página 223 - Interroguée pour quoy c'estoit qu'elle regardoit voulentiers cel anel, quant elle aloiten fait de guerre : respond, que par plaisance et par l'onneur de son père et de sa mère ; et elle , ayant son anel en sa main et en son doy, a touché à saincte Katherine qui luy appareist.
Página 93 - Ah ! gentil duc, as-tu peur ? Ne sais-tu pas que j'ai promis à ta femme de te ramener sain et sauf?
Página 239 - ... aimant mieux mourir que d'être mise entre les mains de ses adversaires , et que de survivre à la destruction de la ville de Compiègne. Elle dit encore qu'elle n'a pas pu éviter de se précipiter ainsi , quoique les deux saintes lui aient défendu de se jeter en bas, et quoiqu'elle convienne que c'est un grand péché...
Página 82 - Orléans, et je vous montrerai signes pour quoi je suis envoyée. Qu'on me donne .des hommes en si grand nombre qu'on le jugera bon, et j'irai à Orléans.
Página 304 - Hélas ! me traite-t-on ainsi horriblement et cruellement, qu'il faille que mon corps, net en entier, qui ne fut jamais corrompu, soit aujourd'hui consumé et rendu en cendres!
Página 304 - décapitée sept fois que d'être ainsi brûlée. Hélas! si « j'eusse été en la prison ecclésiastique à laquelle je » m'étais soumise, et que j'eusse été gardée par les gens » d'Église, non pas par mes ennemis et adversaires, il » ne me fût pas si misérablement arrivé malheur.
Página 271 - Par ma foi, sire, reprit-elle, révérence gardée, je « vous ose bien dire et jurer, sur peine de ma vie, « que c'est le plus noble chrétien de tous les chrétiens, « et qui aime la foi et l'Eglise, et n'est point tel que
Página 87 - Je suis cy euvoiée de par Dieu, le Roy du ciel, corps » pour corps, pour vous bouter hors de toute France. Et » si vuellent obéir, je les prandray à mercy.
Página 114 - Dieu, gentil prince, dit la jeune vierge, c'est vous » et non un autre; je suis envoyée de la part de » Dieu pour prêter secours à vous et à votre royaume; » et vous mande le roi des cieux par moi, que vous » serez sacré et couronné en la ville de Reims , et serez » lieutenant du roi des cieux, qui est roi de France.

Información bibliográfica