Théorie scientifique de la sensibilité: le plaisir et la peine

Portada
Baillière, 1881 - 268 páginas

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 70 - Eximia veste et victu convivia, ludi, pocula crebra, unguenta coronae serta parantur, nequiquam, quoniam medio de fonte leporum surgit amari aliquid quod in ipsis floribus angat...
Página 168 - Ce qu'on appelle esprit est tantôt une comparaison nouvelle, tantôt une allusion fine : ici l'abus d'un mot qu'on présente dans un sens , et qu'on laisse entendre dans un autre; là un rapport délicat entre deux idées peu communes : c'est une métaphore singulière , c'est une recherche de ce qu'un objet ne présente pas d'abord, mais de ce qui est en effet dans lui; c'est l'art ou de réunir deux choses éloignées , ou de diviser deux choses ! 454 ESPllIT. qui paraissent se joindre, ou de...
Página 13 - VÉRON (Eug.). * -Histoire de la Prusse, depuis la mort de Frédéric II jusqu'à la bataille de Sadowa. 1 vol. in-12. 6* édit., augmentée d'un chapitre nouveau contenant le résumé des événements jusqu'à nos jours, par P.
Página 34 - Le bonheur n'est qu'un rêve , et la douleur est réelle ; il ya quatrevingts ans que je l'éprouve. Je n'y sais autre chose que me résigner et me dire que les mouches sont nées pour être mangées par les araignées, et les hommes pour être dévorés par les chagrins : celui d'être loin de vous et du serin est bien grand pour le vieux malade.
Página 46 - Mais la cause qui fait que pour l'ordinaire la joie suit du chatouillement, est que tout ce qu'on nomme chatouillement ou sentiment agréable consiste en ce que les objets des sens excitent quelque mouvement dans les nerfs qui serait capable de leur nuire, s'ils n'avaient pas assez de force pour lui résister ou que le corps ne fût pas bien disposé : ce qui fait une impression dans le cerveau laquelle, étant instituée de...
Página 54 - Nous éprouvons en naissant ces deux états : le plaisir, parce qu'il est naturellement attaché à être : la douleur, parce qu'elle tient à être imparfaitement.
Página 32 - SCIENTIFIQUE Mettre la science à la portée de tous les gens éclairés sans l'abaisser ni la fausser, et, pour cela, exposer les grandes découvertes et les grandes théories scientifiques par leurs...

Información bibliográfica